Avant                                                                        Après              

Carnet de Voyage

 

 Hiva-Oa (Atuona): Le mouillage trop abrité, ne laissait pas passer le moindre courant d'air. La présence d'une drague (presque24h/24 jusqu'à décembre), du marteau piqueur le matin, le tout sous une chaleur de plomb ne nous laissera pas un souvenir ému! Par contre le village est agréable : deux épiceries(fromages,vrai jambon, chantilly,gros pot de Nutella, saucisson....attention la facture!), deux musées (Brel et Gauguin), deux petits restos et deux hôtels dont un perché sur la colline où pour le même prix qu'en bas nous avons dégusté notre repas devant un paysage sublime alors que s'envolaient  les  chansons de Brel. . Coté administratif le gendarme fût correct (ouvert seulement le matin et pas le week-end) mais il fallu tout de même redescendre en stop chercher les enfants...afin qu'il puisse les identifier .

                                                                         

 On dit qu'aux Marquises le temps s'éternise et que chacun en fait à sa guise, mais sur les bateaux, les femmes tantôt boulangères, yaourtières, cuisinières, professeurs..ont parfois du mal à se coincer une petite heure faite de rien!

Hiva-Oa (Hanamenu): Alors qu'Imagine pêchait à la demande, nous affichions un score de tapette! Arrivés le samedi nous faisons connaissance avec deux familles venus de Atuona chasser la chèvre et le cochon pour le week-end. Juste en arrière de la plage, lieu de toilette,un grand bassin d'eau douce(froide) alimenté par une rivière.Un peu plus loin des citronniers, et un chemin menant en haut de la colline. Dans la baie d'à coté un sable plus clair incite à la baignade...jusqu'a ce que de petites méduses bleues( bulles flottantes) et une colonnie de nonos viennent gâcher notre plaisir

                                                        

Tahuata(Baie de Hanamoenoa): C'était un rendez-vous pour les anniversaires de nathalie et amori(sur "Silence") .Belle plage de sable blanc, avec de belles vagues. Nous passerons là trois jours à profiter d'une eau presque claire.

                                                                    

Tahuata(Hapatoni): Mouillage très agréable au pied de la montagne. Sable, requins pointes noires, dauphins et eaux toujours claires jusqu'a ce que la houle rentre et nous amène une soupe de plancton et de méduses en tout genre. Au village les gens nous surprennent par leur accueil...pamplemousses, citrons, bananes, mangues, servez-vous!Comme dans tout village Marquisien, la rue principale est éclairée de lampadaire, et ornée d'au moins une cabine téléphonique; les poules bavardent et les coq jouent les durs .Sous la salle ouverte un artisan sculpte des lances en bois et os. Claire joue avec les enfants. A droite un petit magasin propose le strict nécessaire mais surtout des sucreries! Un peu plus loin, un chemin passant à gauche de l'église monte vers la croix .

                                

Ua-Pou(Baie de Hakahau):L'arrivée est éblouissante. Île montagneuse escarpée, une douzaine de pains de sucre émergent de la caldeira(mot a chercher dans le dictionnaire!). Mais en approchant l'enchantement retombe :constructions modernes,  bord de mer bétonné ,  marteau piqueur  et une houle qui entre malgré la digue. A terre les habitants peu enthousiastes ne seront pas nous retenir...demain on part.

                                                                                         

 

Nuku-Hiva (Baie de Taiohae): Halte Internet! Grande  baie ouverte en forme de fer a cheval. Au débarcadère, Yacht services offre  Internet(plus haut chez Bigo aussi)et laverie...Très proche sur la droite se trouvent la poste, l'hôpital et un peu plus loin la gendarmerie (avec ses gendarmes en short). En revenant le long de la baie, divers Tikis sont laissés au hasard des regards. Les gens sont souriants, les commerçants toujours fatigués, les deux épiceries bien moins achalandées qu'à Atuona. Des chevaux libres se baladent , tandis que d'autres, accrochés à une corde servent de tondeuse.

                                          

Nuku-Hiva( Baie de Anaho) : située sur la cote nord de Nuku Hiva,ce mouillage sur  fond de corail  est bien abrité. Les poissons sont nombreux, mais la visibilité est parfois limitée sur certaines zones. Néanmoins cela ne nous à pas empêcher de faire connaissance avec une famille de raies mantas.                                     A terre plusieurs marches nous ont refait les mollets comme celle allant au village de Hatiheu (3h aller-retour avec une bonne montée) et celle allant chez Roger, le cultivateur de pastèque(45 min en direction de la baie de Haataivea)d'où l'on est revenus chargés comme des mules. Le lendemain, pêche au poulpe et visite chez les raies  accompagnés des enfants. Yann plongea avec son père malgré la présence des raies...un gros progrès!

                      

Nuku-Hiva (Baie de Hatiheu): Grâce à Pascale (notre maître Panoramix),  franckie goûte à la création de panoramas...Nous sommes retournés à Hatiheu par la mer avec Imagine et Tao afin de visiter des deux sites archéologiques(où les cannibales du temps exécutaient leur victime) et de déguster un petit repas chez Yvonne(la mairesse); au menu : langoustes, crevettes ou chèvre. Le village est assez grand avec une épicerie, une belle école, une "basilique", une promenade bord de mer où  plusieurs bancs attendent les rêveurs, et un superbe Banian (arbre dont les racines viennent d'en haut).

               

Nuku-Hiva (baie de Hakaehu): Cette baie offre un mouillage plutôt rouleur (même pour les catas!). A terre, contrairement à ce que dit le guide, quelques maisons sont encore bien habitées et entourées de nombreux citronniers. Au milieu des vestiges de l'ancien village,une truie court les mamelles au vent tandis que les coqs s'évertuent à sonner l'heure.

Nuku-Hiva (Anse de Hakatea):Après un beau départ sous voile (vent arrière),nous finissons au moteur, vent de face(vive le vent autour des îles)!. L'entrée dans la baie de Taioa est assez spectaculaire ; les falaises  nous écrasent par leur hauteur jusqu'à ce que sur notre droite apparaisse le mouillage de Hakatea.                              Excursion à la cascade le lendemain.  Après une bonne marche de 3h30 (aller-retour, et un peu plus pour Claire et Laura qui s'étaient égarées ), nous rentrons un peu affamés malgré notre encas de 11h. Deux petits requins pointes noires viendront à la surface alors que "j'épluchait" une noix de coco.

                                             

Le 23 avril nous repartons  pour la capitale :Taiohae. Une vingtaine de navires y sont déja mais la baie est grande. Un thonier, long et moderne(le Danielaf) du Venezuela, à été arraisonné dans la zone de pêche française et attend là sa sentence... Au ponton, Yacht service offre maintenant le Wifi et l'ADSL en plus de remplir les bouteilles de gaz américaines et le tout avec le sourire . Sur Aupaluk, le dessalinisateur est réparé(piston changé...mauvaise fabrication mais non remboursé). Quant à la génératrice, après sa psychanalyse avec thierry(Tao), elle nous donne enfin du 110V(problème de condensateur)! Mais il reste encore bien des choses sur notre liste...car en fait on ne cesse d'en rajouter.                                                                                                                                                                                                                          Imagine nous a  rejoint, Terre océane est parti, alors  notre village gaulois se réorganise le soir, avec les petits sur un bateau, les ados sur un autre et les grands à l'apéro .

Le 28 avril avril nous quitterons à l'aube, la baie de Tahoae et nos amis de Silence et d'Imagine pour d'autres découvertes :  les Tuamotu.

 

       Accueil Le projet Le Bateau Enfants Carnet de route Liens Images